Joyeuses Fêtes!

Joyeuses Fêtes!


Joyeux Halloween!

Voici un projet de promotion initié par Illustration Québec, auquel j’ai participé.

Une petite boîte de bonbon était envoyée aux directeurs de création dans plus de 400 agences.

Image

ImageImageImage

JOYEUX HALOWEEN!


Les gens du village

Un nouveau personnage à l’encre!

♪ Dans la marine ♪

Détail — visage

Détail — typographie


Une journée monstre

L’élève dépasse le maître, Ophélie m’a inspiré! Et Ophélie s’est inspiré de moi!

Le monstre Opheyli

Le monstre Macadey


On ♥ Montréal

Ça y est, je vous ai assez fait languir!

«Teaser» sur facebook la semaine dernière

Voici donc ma Pin Up Montréalaise!

Les Montréalaises sont les plus belles! :P

Même de près!

…ou éventuellement sur un chandail!


Une session de portraits

Cette deuxième session en illustration à Dawson aura été prolifique en portraits! Trois des classes que j’ai suivi incluaient un projet avec notre portrait.

C’est donc avec différent médiums que j’ai pu explorer mon faciès et constater que chaque médium apportait un compréhension nouvelle.

Tout d’abord, le graphite; la tonalité.
Avec le graphite on travaille l’impression de volume, les formes et contre-formes, la composition sur une surface plane.

En cherchant à prendre la photo parfaite, parfois notre «moi extérieur» prend plaisir à nous narguer.
Voici un hommage au «moi intérieur» impuissant devant son son alter-ego.
Graphite sur Papier Arches. 12″ x 12″.

«Moi intérieur» / complètement désarmé

«Moi extérieur» qui profite du moment!
Merci tout spécial à mon frère Martin pour les excellentes photos de références. You ROCK!

– –

L’acrylique m’a amené dans un autre registe, celui du langage de la couleur. On est toujours dans les volumes, les formes et contre-formes et dans le même situation pour la composition. Ce qui est différent, c’est la complexité de la couleur et sa magie. Il faut tout d’abord comprendre sa palette et ses pinceaux, puis ensuite mélanger les pigments sur l’échelle de la saturation (couleur vive ou grise), de la tonalité (clair ou foncé) et de la teinte (plus rouge ou plus vert? plus bleu ou plus orangé?).
Je n’aurais pas été porté à faire mon portrait à l’acylique de ma propre initiative, mais je le recommande à tous!

Acrilique, sur papier Toile. 12″x16″.

Détail

L’argile est fascinante. Je n’ai jamais été porté naturellement vers la sculpture. N’étant pas habitué à ce médium, ça été une expérience épeurante et je reste épaté de ce que j’y ai compris. Travailler la matière 3D nous force à prendre conscience de la complexité des surfaces qui composent notre visage. Quel déclic ça été d’observer les monts et les vallées que crééent les zones près ne notre bouche et nos joues lorsqu’on les regarde à partir de la poitrine ou du dessus de la tête. Puis l’interaction de l’argile qui attend qu’on lui donne la forme recherchée. Dans un sens, l’argile est plus facile que le dessin, car elle demande moins d’exactitude dès le départ. Elle se travaille graduellement et s’enrichie de nuances à chaque action.

Argile. Environ 7″ x 12″ x 6″.

Argile

Trouvez l’intrus!

Trouvez l’intrus!

Dans la deuxième partie du projet d’argile, il fallait joindre un animal à notre sculpture. J’ai choisi le faucon suite à une randonnée sur le Mont-Royal, où un faucon m’a tenu compagnie, perché au sommet d’une épinette, durant mon repas.

L’homme-faucon

L’homme-faucon

L’homme-faucon

L’homme-faucon

L’homme-faucon

Et puisqu’il ne faut pas trop se prendre au sérieux, voici quelques clichés en bonus!

Merci!


Magazine !Q

Ça y est! Le magazine !Q, destiné au marché éditorial, est publié et distribué.

Vous pouvez le voir en ligne! Cliquez ici — Magazine !Q

Page 40 pour voir mon portrait!